Abercrombie & Fitch : le show d’ouverture

Travaillé depuis plusieurs mois, l’effet d’annonce de l’inauguration du magasin Abercrombie & Fitch sur les Champs-Elysées a atteint son objectif. Hier matin, une foule de jeunes fashion addicts se pressait bien avant l’heure d’ouverture des portes du magasin du 23 Champs-Elysées.

Abercrombie & Fitch
Hier, le 19 mai 2011, lors de l’inauguration de la boutique Abercrombie & Fitch à Paris – Photos: OG

Sur les quatre étages, la marque joue les mêmes cartes que dans l’ensemble de ses magasins. « Le décor reste le même, les fondamentaux des flagships sont conservés avec les parfums, les vendeurs, explique-t-on du côté de l’organisation. Des dorures ont été ajoutées pour faire écho aux décorations historiques de l’extérieur du bâtiment ». Mais les jeunes Parisiens ont tout simplement été séduits par l’arrivée d’une nouvelle enseigne made in USA.

D’après la marque, dès 7h30, comme pour la venue d’une pop star, les premiers curieux se pressaient devant les grilles en fer forgé. Ils sont même plusieurs centaines à trépigner, dans la file d’attente d’une centaine de mètres, pour le coup d’envoi à 10 heures.

Les touristes, croisés sur l’avenue, restent d’ailleurs interloqués devant ce spectacle. Car Abercrombie & Fitch a soigné la mise en scène. Et comme prévu, elle a joué la carte du charme masculin. Les visiteurs pénètrent dans l’hôtel particulier revisité sous les acclamations. Les jeunes éphèbes, vêtus d’un jeans et d’une chemise à petits carreaux blanc et bleu, sont partout dans la rue, les étages ou sur le toit. Ca danse, ça chante et ça montre les muscles.

Au total, une équipe d’un millier d’âmes a été mobilisée pour la journée. Pour cette première journée, c’est d’ailleurs plus pour le show que pour l’expérience d’achat que les visiteurs se sont déplacés et ont patienté plus d’une heure et demie.

Tous ne sortent pas avec les fameux sacs de la marque preppy US. « Je n’ai rien acheté mais le magasin est superbe. Le décor est super travaillé et il y a de nombreux vendeurs », avoue tout sourire une adolescente. Quelques jeunes clientes, certainement habituées à côtoyer le flagship new-yorkais de la marque, s’avouent tout de même un peu déçues. « Maintenant que la marque est en France, elle est moins « select »  » s’exclament-t-elles, avant de contourner la jeune foule agglutinée.

Olivier Guyot et Matthieu Guinebault

Advertisements

À propos de que soy, le blog

"que soy, le blog" est le blog de la société Que soy, spécialiste de la stratégie de marque (centres commerciaux et enseignes) et de l'innovation dans le secteur retail.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :